Société

Covid-19 : le Sud-Kivu suspend le trafic avec le Nord-Kivu après la notification de 7 nouveaux cas à Goma

La province du Sud-Kivu a décidé, ce mercredi 20 mai, de suspendre de nouveau le trafic avec le Nord-Kivu voisin, après la notification dimanche de sept nouveaux cas de coronavirus dans ville de Goma. Ainsi, il n’y aura plus, jusqu’à nouvel ordre, de trafic lacustre, routier et aérien des personnes entre le Sud-Kivu et le Nord-Kivu, indique le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi, dans un communiqué publié ce mercredi 20 mai. Seuls les engins transportant les biens de première nécessité sont tolérés à circuler.

« Il est porté à la connaissance de la population du Sud-Kivu qu’à partir de ce mercredi 20 mai 2020 tout trafic maritime, routier et aérien entre la province du Sud-Kivu et celle du Nord-Kivu est suspendu jusqu’à nouvel ordre compte tenu de la hausse des notifications des cas de Covid-19 dans la province du Nord-Kivu, excepté les bateaux, véhicules ou cargos transportant les biens de première nécessité», indique le gouverneur Théo Ngwabidje Kasi dans son communiqué dont copie nous est parvenue.

Cette mesure du gouverneur Théo Ngwabidje Kasi du Sud-Kivu intervient au lendemain de celle de son collègue du Nord-Kivu, Carly Kasivita, qui a décidé, mardi, dans un arrêté, de suspendre «tous les mouvements de population aussi bien de la ville de Goma que de la commune rurale de Kiwanja et de l’agglomération de Rutshuru vers le reste de la province et du pays», y compris le Sud-Kivu avec  lequel Goma surtout entretien d’intenses mouvements maritime, routier et aérien. Ceci après la notification de 7 nouveaux de Covid-19 qui ont, d’après le gouverneur Carly Kasivita, «généré des milliers des contacts exposant la ville à une explosion des cas».

Ce n’est pas la première fois que le trafic est suspendu entre  la province du Sud-Kivu et celle du Nord-Kivu suite à la pandémie de coronavirus. Début avril dernier, les autorités de deux provinces avaient de manière unilatérale décidé de suspendre les mouvements des populations entre leurs entités après la notification des premiers cas de Covid-19 à Bukavu et Goma. Mais cette mesure préventive avait été levée quelques semaines après, à la suite de la guérison de tous les premiers cas notifiés.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer