ActualitéSociété

Covid-19 : L’ONG POPOF vole au secours des éco gardes du Kahuzi-Biega

« C’est dans le malheur qu’on connait les vrais amis », dit-on.

L’organisation PolePole Foundation POPOF vole au secours en vivres aux éco gardes du Parc national de Kahuzi-Biega pendant cette période de crise sanitaire. Elle vient de remettre quarante sacs de riz aux gardiens de ce site du patrimoine mondial pour assurer leur prise en charge alimentaire.

La cérémonie de remise de ce don s’est déroulée mardi 5 Mai au quartier général du PNKB à Tchivanga (Trente kilomètres au Nord de la ville de Bukavu dans le territoire de Kabare).

La cérémonie s’est déroulée en présence du Directeur de site du PNKB, et d’autres partenaires membres de POPOF.

Le Coordonnateur de cette organisation John KAHEKWA pense que ce geste vient combler les défis alimentaires auxquels font face les gardiens du parc national de Kahuzi Biega pendant cette période de confinement marquée par la pandémie à corona virus.  

«Les périodes ses diffèrent, nous avons toujours été fils du Parc, on a toujours milité à conservation du PNKB, et maintenant c’est la véritable période où on peut voir tout u chacun. Corona virus en plein air, vous voyez que c’est dévastatrice, cependant, nous avons songé que nos collègues vaillants éco gardes doivent être affamés pour le moment et il faut poser un geste, c’est vrai que nous sommes venus avec la moindre quantité de ration pour justement renforcer leur travail de patrouille», Confie John KAHEKWA.

Le directeur du site du PNKB, DeDieu BYAOMBE qui a réceptionné ce lot, salue l’initiative  de cette ONG qui tombe au moment opportun. Il remercie d’autres partenaires qui ont déjà posé tels pareilles gestes au profit du PNKB et appelle d’autres de bonne volonté à se lancer sur cette voie de solidarité en faveur des écogardes du PNKB pour qu’ils pleinement leur rôle.

« POPOF est parmi les ONG locales rares qui pensent que le PNKB peut avoir besoin d’appui, ce que vient de faire POPOF  pour moi marque encore l’engagement et l’amour que cette ONG a envers ce parc, un geste louable que j’apprécie à sa juste valeur, j’en appel à d’autres personnes qui ont des moyens et qui pensent que le Parc a besoin d’eux de venir au secours des éco gardes, car nous traversons une période difficile ou nous n’avons pas d’appui financier des bailleurs », a pour sa part ajouté Dedieu BYAOMBE.

Signalons que depuis l’annonce de cette pandémie de Covid 19, plusieurs institutions tant publics que privés au pays soumis à un service minimum traversent un calvaire, des activités tournent au ralentie suite au confinement, une des mesures préventives pour limiter la propagation de cette maladie.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer