Actualité

Kabare : l’exploitation des minerais dans le PNKB à la base des violations de droits humains

violation, minerais, katana, pnkb, rebelle

Au Nord de Bukavu, dans le territoire de Kabare, le conseil local de la jeunesse  d’Irambi KATANA dénonce l’exploitation illicite des minerais dans le parc national de Kahuzi-Biega et dans une plantation appelé « Lushesha » voisin de ce site du patrimoine mondial.

Ce sont des groupes de rebelles constitués essentiellement des fils du milieu et d’autres en provenance du territoire de Kalehe qui sont mise en cause dans cette affaire.

Le conseil local de jeunesse d’Irhambi le fait savoir dans une lettre adressée au ministre provincial de l’intérieur dont copie nous est parvenue.

Ce dernier fait savoir que l’exploitation illicite des minerais à ces endroits est une source d’insécurité, car c’est depuis plusieurs années que la population d’Irhambi KATANA est victime des viols, pillages, tortures et autres violations de droits humains par ces rebelles.

Le cas le plus récent est celui survenu le dimanche 23 Aout  dans le village de Kabushwa à Cirehe où certaines personnes ont été arrêtées et torturés puis libérées après payement d’une somme d’argent.

Notre source ajoute que la présence de ces rebelles impacts négativement à la vie des habitants d’Irambi Katana qui n’arrivent plus à pratiquer leurs activités champêtres par peur.

Le conseil local de la jeunesse d’Irhambi Katana demande l’implication des autorités tant provinciales que National, le renforcement des éléments de l’ordre dans ce milieu ainsi que mettre fin à l’exploitation illicite des minerais qui selon lui est la source de l’insécurité dans le groupement Irhambi Katana.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer