EnvironnementSanté

Santé : INERA/ MULUNGU alerte sur un danger qui guette la population du Sud-kivu de suite de l’Aflatoxine

L'aflatoxine, Sud-Kivu

L’institut national pour l’étude et la recherche Agronomiques INERA/ MULUNGU en sigle, Alerte les habitants du sud Kivu sur le micro toxine, appelé Aflatoxine (qui est une mycotoxine produite par certains champignons proliférant notamment sur des graines conservées en atmosphère chaude et humide )qui se développe sur les cultures et qui cause de dégâts énormes sur la vie de l’homme et de l’animal.

Nocy KIJANA RUHEBUZA la directrice de l’institut national pour l’étude et la recherche Agronomiques INERA /Mulungu s’est confiée à Gorilla FM, ce jeudi 04 Mars 2021.

Les bactéries de l’Aflatoxine développent des maladies dangereuses dans la vie de l’homme, une foi consommée ils attaquent le foie de l’homme, l’endommage et ne peux guérir. Ces bactéries affectent également les animaux en empêchant leurs reproductions.

La directrice de l’INERA/MULUNGU Nocy kijana s’exprime.

La directrice de l’INERA/MULUNGU Nocy KIJANA au micro de Gorilla FM

Nombreux produits alimentaires destinés à l’homme ou à d’autres animaux peuvent en contenir, en quantité parfois importante : graines d’arachides, maïs, blé, céréales diverses, amandes, cacao, café, manioc, soja, riz etc.

Elle demande aux peuples congolais en général et ceux de kabare et Uvira en particulier d’être clairvoyant, surtout de bien fermenter leurs produits (en utilisant de l’eau potable pour la fermentation des maniocs et interdit tout autres formes) et de bien conserver les aliments en évitants les endroits humides, car cette humidité est aussi à la base de la multiplication des micro toxine d’Aflatoxine.

Suite à la dangerosité de ce micro toxine sur les vies humaines dans les cultures à kabare et Uvira, l’INERA Mulungu en partenariat d’avec Institut international d’agriculture tropicale (IITA KALAMBO) en sigle, ont récolté les données, sont en étude au laboratoire de l’IITA KALAMBO, pour trouver une solution rapide à ce problème.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer