Culture

Sud-Kivu : manifestation des enseignants réprimée à Bukavu et autorisée à Kabare

EPST, CORONA, KABARE

La marche des enseignants a été réprimée par la Police nationale congolaise le lundi 10 Aout dans la ville de Bukavu.

Alors que plusieurs enseignants étaient déjà en pleine manifestation pour réclamer leurs salaires et des bonnes conditions de travail, ils se sont vus dispersés par la Police qui a utilisé des balles et des gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants. 

La Société Civile qui accompagnait les enseignants, a noté l’interpellation de quelques enseignants et une dizaine des blessés graves parmi eux, certains ont été conduits à l’hôpital pour des soins.

Celle-ci se dit choquée par ce comportement de la Police et exige des explications au Maire ainsi qu’au commandant ville de la PNC.

Le secrétaire du syndicat des enseignants catholiques Jacques CIRIMWAMI a pour sa part avancé à Gorilla FM le nombre de 5 blessés dont un cas grave et des arrestations.

La marche est partie du bureau de coordination de la Société Civile et devrait chuter au gouvernorat où un mémo devrait être lu et déposé mais les manifestants ont été dispersés au niveau de la mairie.

La même marche autorisée au Nord de Bukavu

Contrairement à Bukavu, la marche des enseignants prévue pour ce lundi a bel et bien eu lieu à Kavumu dans le territoire de Kabare.

La marche est partie du terrain de football de Kavumu  30 km au Nord de Bukavu avec comme point de chute le bureau du Service de contrôle de la paie des enseignants SECOPE/Kabare-Nord basé à Kavumu-centre ou ils ont déposé leur mémorandum.

A travers ce document, les enseignants exigent entre autre le payement des nouvelles unités appelés NU et la suppression des zones salariales qu’ils jugent discriminatoire à leur égard.

Les enseignants de Kabare Nord disent poursuivre la grève jusqu’à ce que le gouvernement respecte ses engagements suivant le protocole d’accord de Bibwa à Kinshasa.

Ces derniers ont déposés leur Mémorandum au bureau du SECOPE antenne de Kabare nord sis à l’Institut Karhanda.

Notons que la reprise des cours suspendus depuis quatre mois des suites de coronavirus a été annoncée ce lundi 10 août par le ministre national de l’EPST.

Le Président de la République a lui-même donné le go de cette reprise à l’Athénée de la Gombe dans la ville province de Kinshasa ce même Lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer