Société

Sud-Kivu : Marches anti Malonda interdites à Uvira et dispersées avec des interpellations à Bukavu

La marche organisée par les partis politiques membres de la plateforme Lamuka a été dispersée par les éléments à Bukavu dans la matinée de ce Lundi 13 Juillet 2020.

Les manifestants ont été dispersés par des bombes à gaz lacrymogènes non loin du rond-point major Vangu située à l’Eessence en commune d’Ibanda, l’un des points de départ de la marche.

Sur leurs calicots on pouvait lire « non à l’entérinement de Ronsard Malonda à la tête de la commission électorale Nationale Indépendante CENI », « non aux propositions de lois Minaku et Sakata ».

Selon les manifestants, accepter la présence de Ronsard Malonda à la tête de la CENI, c’est cracher sur le peuple congolais vu que Malonda avait participé, selon eux, à la fraude lors des échéances électorales passées.

Sur place, certains insignes du parti comme des drapeaux ont été ravis par les éléments de la police. Dans la foulée, certains manifestants ont été interpelés par les éléments de l’ordre.

Les manifestants promettent de passer à d’autres actions de grande envergure pour faire entendre leurs voix si ces revendications ne sont pas prises en considération.

La marche initiée par la coalition LAMUKA n’a pas eu lieu lundi 13 juillet dans la ville et le territoire d’Uvira, toujours au Sud-Kivu.

Le secrétaire exécutif de l’ECIDE/Sud-Kivu et coordonnateur de LAMUKA à Uvira, Robert Maungano Kihyoka, dénonce des menaces proférées aux membres de cette plateforme politique qui s’étaient rassemblés tôt le matin à son siège à Kasenga.

Jusqu’à midi, les agents des services de sécurité et de la police encerclaient le bureau de l’ECIDE, pour empêcher les manifestants de faire un quelconque mouvement sous menace d’être réprimés.

« On ne peut pas permettre qu’il y ait un nouvel agent de la CENI à la tête de cette

Cette marche avait été interdite par le maire de la ville d’Uvira, Kiza Muhato, évoquant le contexte de l’Etat d’urgence pour lutter contre la propagation de la covid-19.  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer