Actualité

Sud-Kivu : rentrée des classes sur fond de défit de la gratuité de l’enseignement

classes, rentrée, défit, gratuité, sud-kivu, synecath

Le Gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo NGWABIDJE KASI appelle  les élèves à l’assiduité et au respect des mesures barrières de lutte contre la maladie à corona virus.

Il l’a déclaré le lundi 12 Octobre  à l’Institut Bwindi dans la commune de Bagira ou il est allé donner le go de la rentrée scolaire 2020-2021.

Pour Théo NGWABIDJE KASI, plus de sept mois passés à la maison à cause de la pandémie du Corona virus qui a secoué l’humanité, l’heure doit être aux études, à une bonne application, au respect des éducateurs, de la prévention contre cet ennemi invisible qui n’a pas encore cessé d’exister, a-t-il renchéri en appelant tous les élèves au respect des mesures barrières afin de combattre le Corona virus qui n’a pas encore dit son dernier mot, malgré la bonne position du Sud Kivu contre cette pandémie.

L’autorité provinciale n’a pas cessé de rappeler aux élèves de toujours prendre les études au sérieux, la clé de la vie et les encourager à batailler dur car parmi eux se retrouvent les dirigeants de demain.

Le même message a été adressé aux élèves du complexe scolaire Le Progrès dans la commune d’Ibanda où le Gouverneur de province a rappelé les élèves ainsi que leurs enseignants au respect mutuel, au respect des mesures barrières et à une bonne application.

« Il a y aura un dialogue continu entre les différentes structures des enseignants au niveau du Sud-Kivu mais aussi je vais continuer à plaider pour que ceux-là qui ne sont pas encore mécanisés soient rétablis dans leur droit », a fait savoir NGWABIDJE.

Une rentrée de classes boycottée par les enseignants secteurs confondus

…….et plusieurs enseignants réunis dans leurs syndicats ont effectivement boycotté cette rentrée scolaire comme ils l’avaient annoncé précédemment.

Joint à ce sujet par Gorilla FM, le secrétaire provincial des enseignants catholiques Synecath Jacques CIRIMWAMI annonce que tous les enseignants sont restés chez eux à Bukavu comme dans les territoires en signe de respect de ce mot d’ordre.

« Les enseignants du Sud-Kivu exigent l’amélioration des salaires par le respect des accords de Bibwa à Kinshasa……. Il s’agit entre autre de la  considération des enseignants dits Nouvelles Unités et les Non Payés dit  NP mais aussi la suppression des zones salariales » selon Jacques CIRIMWAMI.

Peu avant dans la matinée, les élèves rentrés déjà à la maison par manque d’enseignants à l’école dans la ville de Bukavu comme dans les territoires.

La rentrée de classes pour cette année a été effective dans, seules les écoles privées- agrées de la province du Sud-Kivu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer