Actualité

Un chef pygmée accusé de déforestation du Parc de Kahuzi-Biega arrêté à Bukavu

Un chef pygmée accusé de déforestation du parc national de Kahuzi Biega (PNKB), l’un des joyaux naturels de la République Démocratique du Congo, a été arrêté et présenté vendredi 31 Janvier au public par les autorités politico-administratives et militaires.

« Le chef du village pygmée de Muyange, territoire de Kabare Jean-Marie Kasula (40 ans révolu) et sept de ses acolytes, dont deux femmes, ont été arrêtés dans leur village à la lisière du parc », dans la nuit du 24 au 25 janvier 2020, a déclaré le colonel Michel Koth, Directeur des renseignements à la 33ème région militaire du Sud-Kivu. 

Le colonel Koth le révèle lors d’une cérémonie de présentation d’une dizaine de rebelles, issus de différents groupes armés, aux autorités politiques, militaires et à la presse au cabinet du Gouverneur dans la ville de Bukavu. 

Les autorités accusent Kasula et sa bande de faire peur aux touristes, de détruire l’écosystème du Parc de Kahuzi-Biega.

« Kasula et ses acolytes menaient des actions de carbonisation, sciage de bois, occupation des terres, exploitation des minerais, insécurisation des passants et des touristes », a pour sa part renchérit De Dieu Bya’Ombe, directeur du Parc National de Kahuzi-Biega.

« J’invite les touristes à venir visiter les gorilles sans problèmes dans le parc de Kahuzi-Biega », conclut Bya’Ombe. 

Depuis 2018, un conflit oppose les gardes du parc de Kahuzi-Biega aux peuples autochtones pygmées qui affirment avoir été spoliés de leurs terres ancestrales dans les années 70 lors de l’extension du parc. 

 « Aujourd’hui, c’est la preuve, avec la neutralisation de ces bandits qui veulent mettre le désordre dans le parc, que nos touristes peuvent revenir visiter le PNKB, ils sont rassurés étant donné que le tourisme est un secteur sur lequel nous espérons mobiliser les moyens pour le développement de la province », Gouverneur de province Théo NGWABIDJE KASI

« Le groupe de Kasula est pour ce faire mis à la disposition de la justice militaire » Théo NGWABIDJE

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer