EnvironnementSociété

Kabare : Suspension de l’exploitation de l’or dans une mine artisanale à Luhihi

LUHIHI, KABARE, OR

Dans l’Est de la République Démocratique du Congo, la division provinciale du Sud-Kivu en charge de mines  annonce la suspension momentanée des activités au carré minier de Luhihi dans le groupement qui porte le même nom en territoire de Kabare.

C’est dans une lettre adressée au président de la coopérative minière de Luhihi  COOMILU en sigle dont copie est parvenue à Gorilla Fm.

La division de mines  soulève entre autre le fait que la COOMILU  exerce illégalement  ses activités d’exploitation  artisanale de l’or dans un carré minier qui ne dispose d’aucun agrément national, ni d’un avis favorable au niveau de la province.

L’autre grief à charge de COOMILU est celui d’opérer sur un site non qualifié, ni validé et  moins encore érigé en zone d’exploitation artisanale,  ZEA en sigle conformément l’article 114 du code minier.

Dans la même lettre, la division provinciale des mines  signale qu’elle procédera à la réouverture de ce carré minier si les responsables de celui-ci se mettaient en ordre avec le documents exigés pour le bon fonctionnement d’un carré minier en République Démocratique du Congo,  soit avoir un agrément national au titre de coopérative minière, institution de ce site en Zone d’exploitation artisanale conforment à l’article 109 du code minier, notification de deux carrés miniers au sein de la dite ZEA au profit de la COOMILU et le bornage des dits carrés minier par les services compétents.

En  Juin dernier, les activistes des droits humains du territoire de Kabare au Nord de la ville de Bukavu avaient alertés sur le risque d’explosion de plusieurs maladies dans ce carré minier.

Ils avaient également fustigés l’utilisation des enfants dans ce carré minier.

 Plusieurs habitants avaient demandés aux autorités de déployer des  services de l’ordre  dans ce site pour   un bon déroulement des activités.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer