Société

Naufrage à Bukavu : le propriétaire de l’embarcation aux arrêts (Radio Okapi)

Le propriétaire de l’embarcation qui a causé la mort et la disparition d’une dizaine de jeunes samedi 16 mai à Bukavu (Sud-Kivu) se trouve entre les mains de la justice, a annoncé lundi 18 mai dans entretien accordé à Radio Okapi le ministre provincial des transports et voies de communication, Claude Swedi Basila.

Il est reproché au prévenu d’avoir organisé une randonnée sur le lac Kivu en violation des consignes de confinement et sans aucun dispositif de sécurité, a indiqué Claude Swedi.


« Il n’a pas pris des dispositions par rapport à la capacité de son petit bateau là. Et puis, nous sommes dans une période de COVID-19, où on interdit le transport au-delà du nombre requis.

Quand on interdit pour un bus, on dit voilà au lieu de 20 vous transportez 10 personnes.

 Pour un petit bateau comme ça, lui est allé au-delà. Et puis tous ces jeunes gens n’avaient pas des bouées de sauvetage. Tout ça ce sont des problèmes sur lesquels on va essayer de l’interroger et puis il fallait quand même qu’il prenne des précautions », a indiqué le ministre provincial.

Claude Swedi Basila a annoncé également que certains rescapés avaient été interpellés dimanche 17 mai pour raison d’’enquête :

« On les (rescapés) a juste auditionnés pour qu’ils donnent leur version des faits par rapport à cet incident-là.

J’étais avec le procureur à l’hôpital Skyborne, où il y avait un grand nombre de rescapés, il y avait cinq là-bas.

On les a juste interrogés et puis c’est tout. Presque tous les corps déjà repêchés sont à la (morgue de) l’hôpital général.

C’est à l’issue de la réunion que le gouverneur de province va présider que nous prendrons des dispositions par rapport à cet incident-là”, a-t-il fait savoir.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer