ActualitéEnvironnement

Kabare : 50 cas de choléra dont 5 décès enregistrés au carré minier de Luhihi

Choléra, luhihi, deputé, kabare, Birava

Le député provincial Cubaka KARHATWE alerte sur la situation sanitaire alarmante dans le carré minier de Luhihi en territoire de Kabare.

Ce dernier qui cite de sources hospitalières fait état de plus de 50 cas de choléra dont 5 déjà enregistré à moins d’un moins dans ce site qui abrite environs 2500 personnes.

Cubaka KARHATWE le fait savoir dans une correspondance adressé au ministre provincial de la santé dont copie est parvenue à Gorilla FM.

Ce dernier fait savoir que l’aire de santé de Luhihi n’a aucun centre de santé de traitement de choléra, ce qui pousse les malades à se déplacer vers les centres de santé de Mushweshwe et Birava, ou encore à l’hôpital de la Fomulac Katana en vue d’y suivre de soins appropriés.

La situation de Luhihi risque de propager le choléra dans des zones voisines poursuit notre source.

En égard à ce qui précède, l’élu de Kabare recommande :

« Au gouvernement provincial de s’impliquer en vue de trouver de mesures appropriés de lutte contre cette maladie ainsi que ces causes il recommande aussi à la population de trouvant dans ce site minier et celle environnante d’observer les mesures d’hygiène notamment le lavage des mains au savon ou à la cendre, l’utilisation des latrines propres et la consommation d’eau potable ».

Il y a quelques mois, le gouvernement provincial du Sud-Kivu à travers son ministre en charge des mines, avait confirmé l’existence de l’or dans le groupement Luhihi dans le territoire de Kabare.

Depuis, plusieurs creuseurs artisanaux se sont rendus à Luhihi à la recherche de ces pierres précieuses.

Ils ont été suivis par plusieurs commerçants comme dans toutes les autres carrières minières exploitées artisanalement.

Jusqu’au début de la semaine passée, toutes les activités se déroulaient encore normalement, avant que la cité de fortune et la carrière minière de Luhihi ne soient surprises par l’apparition du choléra.

La promiscuité, le manque d’eau et d’hygiène seraient les causes principales de cette épidémie.

D’autres habitants de Luhihi, eux, disent ne pas être surpris car ce coin de Kabare enregistre souvent des cas de choléra suite au manque d’eau potable.

C’est suite à l’apparition de la maladie qui a déjà fait quelques victimes, que la carrière d’or de Luhihi s’est vidée de presque la moitié de la population qui s’y était déjà installée.

Les creuseurs comme les commerçants qui y sont encore, demandent au gouvernement et aux organisations intervenant dans le domaine sanitaire d’intervenir pour éviter le pire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer