ActualitéSociété

Sud-Kivu : reprise normale des activités au PNKB après l’insurrection de certains éco gardes

Insurrection, éco garde, iccn, pnkb

Après dix-huit jours de perturbations, les activités ont repris normalement au Parc National de Kahuzi-Biega ce lundi 11 janvier 2021, ceci après un mouvement insurrectionnel de certains gardes parcs qui manifestaient depuis le 24 décembre pour réclamer dix mois d’arriérés de primes.

Personnel administratif repartis dans différents programmes et des éco gardes ont répondu à l’appel des responsables de l’ICCN, Institut Congolais pour la Conservation de la Nature de reprendre le travail après la maitrise de la situation à Tshivanga, quartier général du Parc National de Kahuzi-Biega, PNKB.

L’assurance de la reprise des activités a été donnée le samedi 09 janvier au cours d’un entretien entre le Général Dieudonné AMISI KITENGE, du CorPPN Corps pour la protection des parcs nationaux et réserves naturelles apparentées délégué de la direction général de l’ICCN à Kinshasa et le personnel du PNKB réuni à Tshivanga.

Depuis le 21 décembre le problème des primes des agents du Parc National de Kahuzi-Biega a été résolu.

« Le partenaire Allemand KFW mis à la disposition de la banque les primes de dix mois des agents uniquement pour le Parc de Kahuzi-Biega mais à un taux réduit de 25 pourcent », a révélé le Général Kitenge.

« Il y a eu seulement un petit retard lié aux procédures bancaires, mais la direction général de l’ICCN s’est investi pour que les banques BCDC et TMB puissent vous livrer vos primes », ajoute Kitenga.

La prime du partenaire KFW n’était pas seulement bloqué au Parc de Kahuzi mais dans d’autres parc dont la Reserve de faunes à Okapi, le Kundelungu, Lomami et Upemba.

Donc les éco gardes du Kahuzi-Biega n’avaient pas droit de prendre les armes pour revendiquer, ils doivent savoir qu’il y a des voies légales pour revendiquer leur droit, a indiqué Kitenge.

Les insurgés n’ont pas droit à la prime à condition qu’ils remettent leurs armes

« Ceux qui se sont insurgés leurs comptes seront bloqués, c’est une grave erreur de prendre les armes pour revendiquer, ceux qui ont fait ça vont répondre devant la justice militaire et sanctionné par la loi congolaise, il y a des voies de recours des paramilitaires », a prévenu le Général KITENGE.

Ce dernier affirme avoir constaté le manque de respect de règlement et code de discipline militaire par les gardes au Kahuzi-Biega.

Il a affirmé qu’il y a aura un recyclage des gardes parc de ce site du patrimoine mondial grâce au soutien de partenaire.

Ricky Ombeni

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer