Environnement

Sud-Kivu : augmentation du nombre des gorilles au PNKB

gorilles, pnkb, nombre,augmentation

Le Parc National de Kahuzi-Biega PNKB compte actuellement 168 gorilles suivis dans la haute altitude.

Repartis en quatre  familles dont quatre habituer à la présence humaine et dix localisées, cet effectif a été atteint en 2019 par la naissance de trois bébés gorilles dans les familles Bonane, Cibulula et Mpungwe.

Ceci ressort de la dernière publication du parc national de Kahuzi-Biega.

« Cela étant, de 2018 à 2019, l’effectif des gorilles suivis en haute altitude est passé de 165 à 168 individus repartis de la manière suivante : Chimanuka 20, Bonane 10, Mpungwe 20, Mugaruka 1, Namadirhiri I 20, Namadirhiri II 9, Chibulula 6, Ganywamulume 11, Mankoto 22, Langa 12, Mufanzala I 14, Nouvelle famille I 6, Nouvelle famille II 5 », peut-on lire dans ce rapport.

Le PNKB abrite une importante famille de gorille de plaine de l’Est appeler encore GORILLA BERINGEI GRAOUERI une espèce endémique en république démocratique du Congo.

Malgré la dégradation du parc par certains individus notamment la déforestation, le braconnage et autres, les gorilles suivis sont en train d’augmenter.

Titre cette récente publication du Parc National de Kahuzi-Biega à sa page 5.

Pour rappel la recherche et le suivi de gorilles ont été initiés depuis les années 1959 et se sont poursuivis à Tshivanga et Tshibati en haute altitude du parc national de Kahuzi-Biega.

Le Parc national de Kahuzi-Biega est un parc national de la République démocratique du Congo, situé à l’ouest du lac Kivu près de Bukavu, principalement dans la province du Sud-Kivu mais aussi au Nord-Kivu et au Maniema avec sa partie septentrionale.

Le parc est couvert d’une vaste étendue de forêt tropicale primaire et est dominé par deux volcans éteints, le Kahuzi et le Biega.

Entre 2 100 et 2 400 m d’altitude, vit l’une des dernières populations de gorilles de montagne.

Le parc a été créé en 1970.

Le site fait partie de la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1980.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer