Société

Sud-Kivu : deux militaires ivres tuent pars balles deux personnes à Fizi

Deux militaires de 2202ème  Régiment des FARDC, en état d’ébriété et en divagation ont tiré sur trois personnes ce mercredi 10 mars2021 sur le tronçon Lusenda Mugorore, plus au moins 38 km à l’est de Baraka dans le territoire de FIzi.

Le meurtrier présumé meurtrier Kahitaba, avec son compagnon d’arme, revenaient de Lusenda pour se rendre vers Bibokoboko, dans le groupement de Balala Nord, secteur de Tanganyika, quand ils ont ouvert le feu sur trois personnes.

Deux  sont décédé sur place, et une autre poursuit les soins dans un hôpital de la place.

Les deux militaires sont déjà aux arrêts, et seront transféré à la justice militaire, pour qu’ils répondent de leurs actes, à en croire le porte-parole de l’armée dans la région, le Capitaine Dieudonné Kasereka dans un message rendu public dont copie nous est parvenue.

« Le commandement du secteur opérationnel sukola2 sud  Sud-Kivu, présente ses condoléances les plus attristées aux familles de victimes, et demande à la population de Lusenda et Bibokoboko de rester calme en attendant l’aboutissement des enquêtes déjà amorcer par les services de sécurité », indique le communiqué.

Les nombreuses bévues signalées actuellement au sein de l’armée et de la police suscitent le débat au tour du processus de réforme des services de sécurité en RDC.

Les cas les plus éloquents sont entre la mort annoncé mercredi 10 mars d’un enfant d’un militaire qui s’est tiré dessus par l’arme de son père au quartier Himbi dans la ville de Goma au Nord-Kivu.

A Sange, dans le territoire d’Uvira, le 30 juillet 2020, un militaire « ivre » a ouvert le feu sur des passants, tuant au moins 12 personnes, dont une fillette de 2 ans, dans la nuit de jeudi à  vendredi au Sud-Kivu.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer