EnvironnementSociété

Quelques revendeurs de carburant déterminés à assainir leur milieu de travail

A l’instar d’autres coins de la province du Sud Kivu, des revendeurs des produits inflammables organisés au centre commercial de Kavumu dans le territoire de Kabare s’en vont-t ‘en guerre contre la dégradation de l’environnement dans leur milieu.
Ils l’ont prouvé ce samedi 9 avril 2022 à travers des travaux communautaires dits ‘’salongo’’.
Réunis à travers leur asbl, ils décident d’organiser régulièrement des travaux d’assainissement de cet espace où ils passent le gros de temps pendant la journée.
Chance Lubula, responsable de l’association des revendeurs de carburant au centre commercial de Kavumu appelle tous les jeunes à s’approprier cette initiative. Selon lui, elle s’inscrit dans le cadre du développement communautaire.
Des éboulements et érosions frappent quelques endroits du groupement de Bugorhe dans le territoire de Kabare. A cet effet, ce week-end, ils ont curés des caniveaux bouchés, balayé la rue et bouché quelques nids de poule,…
Ils sont motivés à le faire pendant cette période pluvieuse. L’objectif est de réduire l’état d’avancement de la dégradation de certaines infrastructures d’intérêt communautaire.
Ces changeurs de monnaie appelés ‘’Kadhafi’’ sollicitent également l’appui des acteurs de développement œuvrant dans leur milieu. Par ailleurs, ils sont confrontés à une difficulté liée au manque d’outils aratoires.
David Mugomba, chef de centre de Kavumu encourage l’initiative. Selon lui, cette détermination devait être copiée et servir d’exemple à tous les membres de la communauté car dit-on, « mens sana in corporesano », pour dire « un esprit sain dans un corps sain ».
« C’est un facteur de développement », jugent certains acteurs de la société civile qui voudraient s’approprier pareillement ces actions communautaires.
Le groupement de Bugorhe situé dans le territoire de Kavumu est la porte d’entrée de l’aéroport national de Kavumu.
Il est situé à 35 kilomètres de la ville de Bukavu et à une petite distance du parc national de KahuziBiega, site du patrimoine mondial.
C’est en décembre 1969 que cet aéroport a connu son premier atterrissage.
Don de Dieu Mutabazi

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer