Société

Hauts-plateaux de Fizi : un contexte humanitaire en dents de scie (OCHA)

Dans la région des Hauts Plateaux de Fizi, des combats entre des miliciens Ngumino et l’armée congolaise entre les 23 et 25 mai à Minembwe et dans plusieurs localités proches, notamment à Ilundu, Rugabano et Kalingi, ont occasionné un afflux de personnes vers Minenbwe-Centre. La détérioration soudaine du contexte humanitaire dans les Hauts Plateaux de Minembwe, après une accalmie relative observée depuis janvier 2020, risque de pousser à un nouveau déplacement. Plus de 131 400 déplacés ont trouvé refuge dans les localités de Minembwe et Itombwe depuis 2019 et pour qui aucune assistance n’a été possible depuis novembre 2019, faute d’accès physique. 

 Dans les Moyens Plateaux de Fizi, notamment sur l’axe Uvira-Baraka, plusieurs attaques contre des populations et des actes de criminalité enregistrés depuis le 18 mai font craindre une détérioration du contexte sécuritaire, une situation qui pourrait contraindre les organisations humanitaires de réaménager les opérations. Le risque d’un rétrécissement de l’accès humanitaire se profile sur l’axe Uvira-Baraka, dans un contexte où plus de 47 000 personnes sinistrées par les dernières inondations attendent l’aide d’urgence dans les zones de santé de Fizi et Nundu.

 Dans la zone de santé de Lulingu, territoire de Shabunda, la situation sécuritaire demeure une préoccupation depuis le début de l’année, affectant l’action humanitaire. La multiplication des incidents a privé près de 25.000 personnes  

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer